• Atelier du ride

Les différentes parties d'une planche de surf

Le surf est une pratique d’origine Polynésienne qui consiste à glisser sur une vague avec une planche. Si le principe est simple, le développement du surf a entraîné la création d’une multitude de planches différentes. Cette variété permet aujourd’hui de faire du surf un sport complet, qui vient répondre aux attentes de tous types de pratiquants, qu’ils soient débutants ou experts.

En bois ou en écorce d’arbre, les premières planches de surf pouvaient peser jusqu’à 50 kilos. Les planches modernes ont bien changées. Depuis le début des années 90, les technologies ne font qu’évoluer pour optimiser performance et confort de glisse. Bien choisir sa planche, c’est s’assurer une glisse fun et surtout adaptée à son niveau. Tu pourras retrouver ces planches dans nos points de dépôts : le Corner Shop de Clichy et Au Spot à Paris. En attendant, l’Atelier du Ride t’emmène pour un tour d’horizon des différentes planches de surfs.


Mais avant de connaître l’ensemble des boards, il est nécessaire d’être familier avec le lexique des planches de surf. Petit rappel pour les connaisseurs et initiation pour les néophytes !



De quoi est composée une planche ?


Les ailerons


Aussi appelés dérives, les ailerons sont situés sous la planche, au niveau du tail. Ils ont pour fonction d’en assurer la stabilité de sa trajectoire. Leur réglage et le nombre d’ailerons installés permettent de faire varier le comportement de la planche, selon l’inclinaison, la cambrure ou l’incidence (angle d’attaque de l’aileron dans l’eau). Tu peux régler tes ailerons selon 5 types de montage différents, que tu pourras retrouver dans notre article “Les différents types d’ailerons” .

Il existe une multitude de types d’ailerons, construits dans des matériaux différents (bois, caoutchouc…).



Il existe une infinité d'ailerons !


Le tail


Le tail ou “queue” en anglais, désigne comme son nom l’indique, la partie arrière de la planche. Son rôle est clé puisque c’est la dernière partie de la planche qui est en contact avec l’eau. Il existe différents types de tail, qui diffèrent selon leur taille ou leur forme. Par exemple, un tail imposant va permettre à une planche d’avoir plus de stabilité, de vitesse et de flottaison. A l’inverse, un plus petit tail va demander plus d’effort et de vitesse pour rester émergé, mais va garantir plus de maniabilité. En plus de leur taille, les différentes formes de tail vont influencer le comportement d’une planche. Il existe plusieurs types de tail : pin, square, round ou encore fish, tu pourras retrouver ces configurations de planche dans notre article “les différents types de tail”.



Tail de planche fish

Le nose


Ou “nez” en anglais. C’est la partie avant d’une planche. A l’instar du tail, la taille et la forme du nose d’une planche va influencer son comportement dans les vagues. Plus la forme du nose est arrondie et large, plus la planche flotte, et donc plus l’avant de cette dernière sera au-dessus de l’eau pendant la rame. Il existe une technique de surf qui consiste à ne placer ses pieds que sur cette partie de la planche : le nose riding.



Technique de surf en nose riding


Le rocker


Le rocker d’une planche désigne l'inclinaison, la courbe qu’elle dessine du tail au nose. Plus le rocker est plat, plus il permet de stabiliser la planche sur des surfaces planes. C’est pour cette raison que les paddles n’ont aucun rocker, aucune inclinaison sur leur planche.

Un rocker accentué donne une meilleure maniabilité/agilité à la planche. Les rockers “bananés” permettent aussi au surfeur de se mettre debout quand il ride des grosses vagues, aux fortes inclinaisons. Le rocker peut s’appliquer indépendamment au nose ou au tail. On parle alors de nose rocker / tail rocker.


Le deck/la carène


Le deck désigne la partie sur laquelle le surfeur pose ses pieds, c’est le dessus de la planche. La carène correspond au dessous de la planche, qui peut être plat ou creusé, ce qui va aussi influencer le ride.


Le pad


Le pad est une surface fabriquée en mousse ou en caoutchouc antidérapante et autocollante qui est placée à l’arrière d’une planche (sur le tail donc si tu as bien suivi jusque là). Le pad permet au surfeur d’avoir un meilleur appui, une meilleure liaison à sa planche. Le tout dans le but d’avoir une position debout plus confortable. C’est généralement l’accessoire que l’on utilise lorsque l’on débute le surf sur des spots ou les vagues sont imposantes.



Pad d’une shortboard réparée par notre shaper Coco


Maintenant que le lexique des planches de surf n’a plus aucun secret pour toi, tu vas pouvoir devenir un expert en suivant nos différents articles sur les boards. Prochaine publication sur le thème : les différentes planches de surf !


L'Atelier du ride s'occupe de vos planches toute l'année, pour obtenir les informations sur nos tarifs, c'est par ici !






13 vues0 commentaire